Flyboard et Hoverboard : volez sur l’eau comme Iron Man !

Ces dernières années, les étonnants Hoverboard et Flyboard ont été les plus amusantes et les plus révolutionnaires des inventions à apparaître dans le domaine des sports nautiques. Ces derniers combinent l’excitation du vol avec le jetpack et aussi le bonheur des activités nautiques. Le Flyboard et Hoverboard ont capté le cœur et l’attention des pratiquants de sensations fortes dans le monde entier. Le terme correct des deux activités est le hydroflying. C’est-à-dire se propulser sur du lagon grâce à l’eau. Cet article vous fait un zoom sur le Flyboard et l’Hoverboard.

C’est quoi exactement un Flyboard ?

Le Flyboard comporte des bottes, pareilles à celles utilisées avec le wakeboard. Ces bottes sont fixées avec les buses à jet à une planche sur le fond. Ce sont les buses à jet qui vous permettent de vous propulser vers le haut. Un tuyau comme le tuyau des pompiers se rend en bas, où est située une prise d’eau, et l’autre extrémité se fixe au turbomoteur du jet ski. Faire du Flyboard vous permet alors de voler sur l’eau comme Iron Man jusqu’à 49 pieds de hauteur grâce à la pression d’eau projetée par les tuyères. En principe, les risques de blessure sont très faibles avec le Flyboard.

Qu’est-ce que l’Hoverboard à eau ?

L’Hoverboard marche de la même façon que le Flyboard puisque les deux ont été créés par la même personne. Seulement, avec l’Hoverboard l’eau est projetée par l’arrière d’une planche, mais pas directement en dessous. Cette pratique se rapproche un peu de la sensation du snowboard ou du surf. En effet, les personnes qui ont eu une expérience préalable de snowboard ou de surf peuvent facilement apprendre à pratiquer de l’Hoverboard. Le pratiquant de cette activité peut voler jusqu’à 16pieds de hauteur et de 24miles/heure de vitesse.

Quels sont les différences entre Hoverboard et Flyboard ?

Même si ces deux activités sont si semblables qu’elles sont presque cousines, il y a quand même des variations de conception qui rend les possibilités, les techniques et les expériences différentes. Le Flyboard vous offre des mouvements verticaux, vous volez sur l’eau en plongeant et aussi en faisant des sauts périlleux et des vrilles. Par contre, le mouvement avec l’Hoverboard est plutôt horizontal. Vous vous demandez peut-être laquelle de ces activités est faite pour vous, en fait, cela dépend de vous et de vos préférences. En tous cas, il existe des indications clés afin de savoir la caractéristique de chaque activité. Chacune de ces activités a par exemple un impact distinct sur le corps. D’après certaines personnes, le Flyboard serait du genre à faire mal aux chevilles et aux mollets. Alors que le Hoverboard entraîne les chevilles, les mollets, les jambes et les hanches, car quand vous faites des sauts sur la planche, vous vous pliez étrangement. Pour les débutants, le Flyboard est plus recommandé parce qu’il est plus convivial et avec lui, c’est plus facile de garder l’équilibre.

Location de bateaux : consulter un club nautique spécialisé en ligne
Fly fish : la bouée tractée aux sensations fortes !