Découvrir les plaisirs de la glisse en vol

windsurf

Les sports de glisse aquatiques sont une activité nautique phare des vacanciers lors de leur séjour au bord de l’eau. Le windsurf ou la planche à voile est l’un des sports les plus populaires. La planche à voile est un grand succès dans les vacances d’été à la mer depuis de nombreuses années. Ce célèbre sport nautique allie adrénaline et sensation forte. Comme tous les sports nautiques, la pratique du windsurf vous offre une sensation de liberté et vous aide à oublier le stress. L’avantage de la planche à voile est que vous pouvez l’apprendre pour le plaisir, pas comme un métier.

Ce qu’il faut savoir sur le windsurf 

La planche à voile ou windsurf est un sport de glisse qui est né il y a environ 50 ans et il a participé aux Jeux Olympiques de Los Angeles en 1984. Utilisez des planches et des voiles pour vous entraîner sur l’eau, reliés par un mât pouvant pivoter à 360°. Le véliplanchiste ou le windsurfeur est debout sur la planche. Et c’est lui qui garde la voile et le mât en position verticale grâce à un “wishbone” (c’est une barre horizontale attachée à la voile). Il a déterminé sa direction sur l’eau en les inclinant d’avant en arrière avec le vent et en changeant son appui sur la planche.

Aussi, la planche à voile est un sport technique : il y a des réglages spécifiques pour permettre de modifier la force de la voile, modifiant ainsi la vitesse de glisse. Par conséquent, plus il y a de vent, plus il faut “tendre” la voile, c’est-à-dire l’étirer au maximum. Pour pratiquer le windsurf, il vous faut : la planche et la voile, et tout plan d’eau (océan, mer ou lac). Contrairement aux idées reçues, la planche à voile ne nécessite pas nécessairement des vents forts. Bien sûr, le courant d’air reste le principal “moteur” de la pratique de windsurf, mais le véliplanchiste peut pallier le manque de vent par la technique et les réglages de voile. De plus, la planche à voile peut être pratiquée sur les lacs de montagne, et les sommets environnants peuvent être à l’abri du vent. La planche à voile a différents supports, selon les conditions de navigation et les sensations recherchées par le véliplanchiste. Pour plus d’informations sur les matériels à utiliser pour le windsurf, cliquez sur hotmer.com.

Quelles parties du corps travaillent le plus ?

Le windsurf est un sport très physique, il sollicite tous les muscles du corps. Les jambes, le dos et les sangles abdominales aident en effet les véliplanchistes à maintenir l’équilibre, tandis que les bras et les épaules sont utilisés pour maintenir la voile. Les conditions de navigation peuvent aussi mettre en évidence le rôle de certains muscles. Par exemple, pour gagner de la vitesse lorsque l’eau est calme, les véliplanchistes doivent s’exercer au « pompage » pour bouger davantage les bras et les épaules. À l’inverse, lorsqu’il y a moins d’air, les jambes vont maximiser le travail du véliplanchiste en poussant plus fort la planche de surf pour la faire bouger plus vite.

Ils peuvent aussi faire de l’endurance, car la planche à voile est un sport qui demande de pouvoir supporter de longues heures de dur labeur. Surtout à haut niveau, la compétition est divisée en plusieurs jours (de 3 à 6), généralement trois rounds de 30 minutes par jour, soit 1 heure et 30 minutes d’effort de haute intensité par jour (hors entraînement et préparation sur l’eau).

Avantage de pratiquer le windsurf 

S’il existe un bon exercice qui permet d’oublier tous les problèmes cardiaques, essais philosophiques, ou autres troubles, c’est bien celui-ci. Par rapport aux fauves qui courent en forêt, la mer demande plus d’attention, tout le corps est concentré sur la sensation de planche de surf qui passe le long de l’eau, la voile contre le coup de vent, et la sensation de pression sur les orteils. Guidez la direction, l’air frais vous désoriente, le plus important est l’incroyable sensation de survoler les vagues. Pas de sonneries, pas de notifications contextuelles, pas d’agitation sur le trottoir… vous êtes libre donc de crier votre bonheur, la mer est à vous.

Une autre raison de faire la planche à voile 

Vous ne naviguerez jamais deux fois sur la même mer, c’est juste que ça chasse la routine. Contrairement à vos sentiers forestiers animaliers habituels, même si les feuilles changent de couleur, les arbres ne changeront pas de position. Bien que l’emplacement puisse changer radicalement en quelques heures avec marée, la direction du vent va du billard en verre au terrain de moto tout-terrain. La planche à voile n’est pas en fait le sport le plus facile à apprendre. En retour, la marge de progression est illimitée. Bien que le sport soit relativement nouveau, il y a toujours des choses à apprendre ou à améliorer en termes de nombre de sujets ou de nombre de mouvements. Les conditions sont différentes chaque jour.

Comment choisir son Foil ?
Nage en eau libre, s’équiper pour débuter ce sport